Promouvoir gratuitement son blog ou consulter des milliers de recettes

Les recettes des blogueurs pour le Nouvel An Chinois

Avec Blogs de Cuisine, découvrez comment les Chinois célèbrent la nouvelle année, et quelles sont leurs coutumes et leurs traditions liées à cet événement ?



Le rouge, plein de promesses

Afin d'attirer la chance dans les maisons, les volets et les portes sont fraîchement repeints de rouge, une couleur intimement liée aux célébrations puisqu'elle éloignerait les mauvais esprits.
Le rouge est en effet considéré comme une couleur lumineuse et heureuse qui assure à celui qui la porte un avenir ensoleillé et plein de promesses. Ainsi, les nappes, les tissus, les serviettes, les vêtements et même les enveloppes qui servent à transmettre des dons et des voeux de bonheur, afficheront une belle teinte vermillon. Une vieille coutume appelée "Hong Bao" (paquet rouge), consiste, pour les couples mariés, à offrir aux célibataires et aux enfants, de l'argent dans de petites enveloppes rouges.


La nourriture : tout un symbole

Mais il n'y a pas que la couleur de l'argent qui compte. Comme pour toutes les fêtes religieuses chinoises, la nourriture, lors du passage d'une année à l'autre, revêt une grande importance.
"Bien manger c'est atteindre le ciel", dit un proverbe chinois.
"Si tu sais aimer les bonnes choses de la vie, tu sais aussi aimer la Vertu" confirment les écrits de Confucius.
Voilà qui explique bien des choses sur l'importance d'une cuisine chinoise très recherchée, aux saveurs les plus harmonieuses possibles, puisque c'est également une quête morale.


Fruits de mer et boulettes

Les repas se composent habituellement de fruits de mer et de boulettes, dont la consonance se rapproche de celle des souhaits. Le mot "crevette" par exemple, se prononce en chinois comme le mot "heureux". Un plat de crevettes au menu équivaut donc à souhaiter beaucoup de bonheur à ses invités. A nous les crevettes à l'ananas ou à la sauce d'huîtres. Le mot "poisson" évoquant une certaine aisance, sa présence dans l'assiette rassure les convives : les festivités ne les ont pas laissés totalement démunis. La salade de poisson cru, symbole de chance et de prospérité est, par conséquent, régulièrement servie à cette occasion. Entier, le poisson représente la réunion et l'abondance.


Douceurs d'un soir

Si l'on connaît mal les desserts chinois, ce ne sont pas les douceurs qui manquent pour célébrer le Nouvel An. Gâteaux, fruits et beignets sont des présents courants lors des célébrations du Nouvel An, car ils assurent la famille et les amis de nos voeux les plus sincères.
Le gâteau de riz traditionnel, ce dessert de fête épais et onctueux, mijote pendant plus de cinq heures pour prendre tout doucement la couleur du miel et devenir semblable aux lingots d'or. Les beignets de sésame, fourrés de crème de lotus, sombre et sucrée, sont façonnés pour ressembler à des boules dorées, promesse d'une année où tout fonctionnera comme il se doit.
En Asie, les fruits de la chance ne sont autres que les mandarines et les clémentines. Sorte de mini pommes d'or, elles sont offertes avec leur feuillage pour chasser les mauvais esprits.


A l'heure du thé

A l'heure du thé, on peut éventuellement préparer un plateau regroupant tous les symboles de la santé et de la fortune.
De la noix de coco râpée, du melon d'eau et du tronc de lotus confits apporteront la santé. Pendant que les pépins de melon d'eau, grillés comme des cacahuètes et teints en rouge (toujours) assureront la fortune.


La fête et les enfants

Un dicton veut que "si l'on pleure le jour de la nouvelle année, on pleure tout au long de l'année". Chacun s'ingénie donc à vivre dans la joie et à ne pas contrarier son entourage. C'est le jour de l'année où tout est permis aux plus petits. Ils peuvent faire tout ce qui leur passe par la tête, aucune fessée ou réprimande ne viendra les empêcher de faire des bêtises ou de vider entièrement les plateaux de friandises.
Mieux encore, les adultes font leur possible pour leur faire plaisir, en confectionnant par exemple des pommes glacées, des poires au miel, des galettes aux amandes, des gâteaux aux oeufs à la vapeur ou des merveilles au sésame, en forme de boules, d'étoiles ou de papillons.


Un repas qui change

Comme tous les repas de fête, le dîner du Nouvel An est très différent d'un repas familial chinois. Il ressemble davantage à un repas occidental. Les plats sont servis les uns après les autres et non pas tous en même temps au centre de la table, le riz n'est servi qu'à la fin du repas et il est bien vu de ne pas en consommer du tout. Enfin l'alcool accompagne tout le dîner.
On peut servir entre 12 et 20 plats différents au cours de ce repas, souvent, il faut bien le reconnaître, interminable.
Pour garder bon appétit et apprécier pleinement les meilleures recettes du menu, les Chinois appliquent un drôle de principe : "Attends, évite, attaque !" et mangent de façon purement symbolique ce qui ne leur plaît pas beaucoup, ferment leurs yeux sur les plats qui ne leur font aucune envie et se ruent sur les plats qu'ils apprécient le plus.
L'alcool aidant, on porte de nombreux toasts en l'honneur des anciens, des parents décédés, des enfants, des réussites des uns et des autres, d'un diplôme, d'un mariage... Tous les prétextes sont bons et les paris vont bon train. Un jeu dangereux quant on sait que les perdants sont contraints de vider une tasse d'alcool en l'honneur des gagnants !





Suivez-nous !